Nous découvrir

L’Institut de la vision est le 1er centre de recherche en France et en Europe entièrement consacré à la vision. De dimension internationale, innovant dans sa conception et son organisation, il fédère des équipes de scientifiques pluridisciplinaires.

Un centre de recherche de dimension internationale

L’Institut de la Vision est un centre de recherche entièrement dédié à la recherche sur les maladies de l’œil et de la vision. Il réunit sur un même site chercheurs, médecins, patients et industriels mobilisés pour découvrir des traitements innovants contre les maladies oculaires et améliorer la qualité de vie des personnes malvoyantes.

Il est érigé sur un site qui regroupe l’Hôpital national de la vision des 15-20 et son Centre d’Investigation Clinique (CIC) ainsi que le Centre de Maladies Rares de la Rétine. Conçu comme un lieu de rassemblement et d’échanges, l’Institut de la Vision permet le partage d’idées, l’émergence de nouvelles questions et l’accélération du transfert des résultats de la recherche pour le soin des patients. Son organisation innovante autour des patients de l’hôpital, permet de découvrir, tester et développer de nouvelles solutions thérapeutiques ou technologiques afin de prévenir les maladies oculaires ou d’en limiter les effets.

Plus de 300 chercheurs se mobilisent au sein des 5 départements de recherche de l'Institut de la Vision : biologie du développement du système visuel, génétique, traitement de l’Information visuelle, physiopathologie et thérapeutiques, photonique.
L'ensemble des activités et des projets de l'Institut de la Vision sont coordonnés par la Fondation Voir & Entendre, en lien avec ses trois organismes de tutelle : Sorbonne Université, l'Inserm et le CNRS.

Logo Sorbonne Université
Logo Inserm
Logo CNRS

L'Institut de la Vision est également soutenu par le Ministère de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche, la Commission Européenne, l'Agence Nationale de la Recherche (ANR) (Laboratoire d'Excellence, Institut Carnot) et de nombreux mécènes et associations.

En 2023, il a été évalué par une commission internationale d'experts (HCERES) comme un centre de recherche de premier plan au niveau mondial, qui peut être considéré à juste titre comme un des centres de recherche leaders sur la vision dans le monde.

La recherche appliquée se nourrit de la recherche fondamentale et inversement 

« Nous sommes convaincus que la recherche appliquée se nourrit de la recherche fondamentale et inversement la recherche fondamentale trouve des questions dans les défis posés par la médecine. L’ambition est de regrouper à l’Institut de la Vision tous les talents nécessaires pour comprendre la vision et les anomalies produites par les pathologies dans le but de proposer des thérapies innovantes. C’est pourquoi nous nous sommes affranchis des barrières disciplinaires car l’innovation technologique est le moteur des découvertes scientifiques et médicales. L’ensemble de nos travaux précliniques a reposé sur des équipes pluridisciplinaires, de cliniciens, biologistes, physiciens, mathématiciens, ingénieurs... Collectivement, nous sommes fiers d’avoir ainsi apporté des preuves de concept pour des thérapies et d’en avoir accéléré le transfert technologique par le biais de création d’entreprises dites « Start-up ». Ces start-up ont œuvré à démontrer la fiabilité des produits et l’absence de risques pour les patients préalablement au lancement des essais cliniques. »

Serge Picaud
Directeur de l’Institut de la Vision

Notre mission

L’Institut de la Vision s’attaque à la fois aux grands enjeux de santé publique en ophtalmologie et aux maladies plus rares afin d’apporter un espoir à l’ensemble des personnes concernées par la déficience visuelle :

  • Maladies de la vision les plus fréquentes : DMLA, glaucome, myopie, rétinopathie diabétique, maladie de la cornée et de la surface oculaire, sécheresse et douleurs oculaires, occlusions veineuses, uvéites ;

  • Maladies oculaires rares : Rétinopathies pigmentaires, syndrome de Usher, maladie de Stargardt, neuropathies optiques ;

  • Stratégies thérapeutiques innovantes : Rétine artificielle et les thérapies géniques, cellulaires, optogénétiques et sonogénétiques ;

  • Outils diagnostiques de pointe : Imagerie à très haute résolution ;

  • Technologies d’aide au handicap : Études dans une rue artificielle, sur un simulateur de conduite… pour restaurer l’autonomie et la mobilité dans les activités quotidiennes des personnes déficientes visuelles et des seniors.

Le patient au cœur des recherches

Point 1 : Analyser et identifier les besoins des patients. Point 2 : Caractériser et diagnostiquer tous les troubles de la vision. Point 3 : Comprendre et modéliser les troubles du système visuel pour découvrir des cibles nouvelles et spécifiques.Point 4 : Évaluer sur ces modèles des cibles thérapeutiques potentielles pour développer des molécules et dispositifs innovants. Point 5 : Valider sur des patients les thérapies pour atteindre des résultats significatifs.

Notre force : la recherche translationnelle 

De la recherche aux soins des patients : La recherche translationnelle se situe entre la recherche fondamentale, dont le travail consiste à comprendre les mécanismes du système visuel humain, et la recherche clinique qui vise à évaluer l’efficacité et la tolérance de nouveaux traitements sur les patients.

Elle assure le continuum entre la recherche et les soins, et permet aux patients de bénéficier plus rapidement des innovations diagnostiques et thérapeutiques. La recherche translationnelle implique donc une étroite collaboration entre les chercheurs et les cliniciens. C’est pourquoi les chercheurs de l’Institut de la Vision travaillent au quotidien avec les médecins du Centre d’Investigation Clinique de l’Hôpital national des 15-20, mais également avec des hôpitaux partenaires, notamment la Fondation Ophtalmologique A. de Rothschild, l’AP-HP (Hôpitaux de la Lariboisière et de la Pitié-Salpêtrière) et le Centre Hospitalier Intercommunal de Créteil.

Mais la recherche translationnelle n’est pas à sens unique. Elle permet le transfert des connaissances dans les deux sens : à la fois de la recherche fondamentale vers l’application au patient mais également des observations faites sur le patient vers la recherche fondamentale. Elle consiste donc :

  • soit à approfondir une découverte en recherche fondamentale pour développer des applications cliniques,

  • soit à explorer de nouvelles voies biologiques à partir d’une observation clinique.

De la paillasse du chercheur au chevet du patient

Unecollaboration pluridisciplinaire entre chercheurs et médecins en transférerant rapidement une innovation issue de la recherche vers le développement chez l’Homme et inversement en nourrissant la recherche avec des observations issues de la recherche clinique.

Nos 3 labels

Institut Hospitalo-Universitaire (IHU)

En 2010, le Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche et le Ministère de la Santé ont lancé un appel à projets portant sur la création d’Instituts Hospitalo-Universitaires (IHU) dans le cadre du programme d’investissements d’avenir. Ce programme de financement soutient l’excellence et l’innovation dans le domaine de la santé en incitant à se structurer autour de centres emblématiques de soins et de recherche. Le projet FOReSIGHT autour de l’Hôpital national des 15-20 et de l’Institut de la Vision a été labellisé IHU en 2017.
En savoir plus sur l'IHU Foresight

Institut Carnot Voir & Entendre

Créé en 2006 le label Carnot a vocation à développer la recherche partenariale, c’est-à-dire la conduite de travaux de recherche menés par des laboratoires publics en partenariat avec des acteurs socio-économiques, principalement des entreprises (de la PME aux grands groupes), en réponse à leurs besoins.
L'Institut Carnot Voir & Entendre réunit l’Institut de la Vision, l'Unité de recherche de Génétique et Physiologie de l’audition de l'Institut Pasteur et le CIC de l'hôpital des 15-20. Il représente l’un des plus importants centres internationaux de recherche neurosensorielle. Son objectif est d’accélérer l’innovation en matière de produits de santé et de haute technologie, en apportant des solutions aux besoins non couverts des personnes atteintes de pathologies et handicaps affectant les systèmes visuels et auditifs. Le label Carnot lui est attribué pour une période de cinq années renouvelable.
En savoir plus sur l'Institut Carnot Voir et Entendre

Fondation Fighting Blindness

La Fondation Fighting Blindness reconnait l'Institut de la Vision comme l'un de ses centres de référence en recherche thérapeutique. La mission principale de la Fondation Fighting Blindness est de soutenir des recherches qui déboucheront sur des traitements préventifs ou curatifs pour les personnes atteintes de rétinopathies pigmentaire, de DMLA, du Syndrome de Usher ou d'autres formes de dégénérescences rétiniennes.
En savoir plus sur La Fondation Fighting Blindness