DONATE MAINS

photo2

La plateforme de photobiologie a pour objectif de définir précisément les longueurs d’onde les plus toxiques du spectre visible lors d’une exposition lumineuse physiologique à la lumière solaire.

À cet effet, un système lumineux émettant des bandes de lumière de 10 nm dans le spectre bleu-vert a été développé. Également, des modèles cellulaires in vitro de dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA) et de glaucome, basés respectivement sur des cultures primaires de cellules d’épithélium pigmentaire rétinien (EPR) et de cellules ganglionnaires, ont été mis au point.


Domaines d'activité

  • DMLA
  • Glaucome


Equipements

Le laboratoire de photobiologie est équipé de hottes à flux laminaire horizontal et d’incubateur à CO2 afin de réaliser des cultures primaires de cellules rétiniennes (cellules d’épithélium pigmentaire rétinien (EPR), cellules ganglionnaires par exemple).

photo

La plateforme de photobiologie est dotée d’un système lumineux permettant d’exposer des cellules à des bandes de lumière de 10 nm de largeur dans le spectre visible bleu-vert (les bandes sont centrées de 390 à 520 nm par incrément de 10 nm, une bande additionnelle est centrée à 630 nm). Les irradiances sont normalisées par rapport à la lumière solaire reçue sur la rétine après avoir été filtrée par les différentes structures oculaires. Les cellules sont exposées à la lumière dans des plaques 96 puits afin de définir précisément les longueurs d’onde les plus toxiques au sein du spectre visible.

photo3

Spectre visible délivré par le système lumineux.


Equipe

serge

Serge Picaud

melanie

Mélanie Marie


Serge Picaud
Responsable scientifique

Email : serge.picaud@inserm.fr


Mélanie Marie
Responsable opérationnel
Docteur en biologie cellulaire et moléculaire, ingénieur en biotechnologies (R&D)

Domaines d’expertise : ophtalmologie, dermatologie, oncologie, cellules souches, photobiologie (rayonnement ionisant, UV, lumière visible), dommages de l’ADN, stress oxydant, physiologie rétinienne, modèles cellulaires de pathologies, R&D
 
Compétences techniques : cultures cellulaires primaires (cellules rétiniennes, cellules souches de peau), protéines (western blot, ELISA, immunohistochimie), acides nucléiques (extraction ADN et ARN, purification, qPCR, analyse du transcriptome), stress cellulaire (mort cellulaire, dommages de l’ADN, test des comètes, analyse du cycle cellulaire)

Email : melanie.marie@inserm.fr


image_science